Alors comme ça, même sans blog, je me fais taguer par Val et je dois squatter le blog de Brunehilde pour répondre !!!

La règle du jeu : ouvrir le livre qu'on est en train de lire à le page 123 et recopier les lignes 6-7-8.
Bien entendu, comme je ne suis pas très versée en ce qui est des jeux, l'interprétation de cette règle - a priori simple - me pose de graves problèmes ...

Pour commencer, je me demande de quel type de livre il s'agit : quand on dit livre on veut généralement signifier ouvrage, c'est à dire un objet contenant, certes des pages, une couverture, des mots imprimés, mais surtout un signe distinctif essentiel : l'ISBN (oui, vous savez, c'est le petit numéro au dos, près du code barre).
Alors, facile ? Pas vraiment, car en me baladant sur les blogs, j'ai constaté que que de manière implicite, livre semblait plutôt vouloir dire roman ...

... Zut ! Ça tombe mal, j'étais justement en train de lire le dernier roman de Saramago, mais je l'ai terminé le matin même, juste avant d'être taguée. Voila mon Saramago disqualifié !

Quand aux autres livres que je suis en train de lire, rendons nous à l'évidence, ce ne sont pas des romans :

  • Le ravissant livre d'illustrations pour enfants Princesses de Lechermeier et Dautremer : seulement 108 pages
  • Le guide Gallimard Lyon-Rhône : la page 123 est une page toute noire avec une très jolie gravure de datant de 1523 et représentant la colline de Fourvière
  • Quelques livres de tricot : les pages 123 ont une fâcheuse tendance à être des grilles ...
  • La cuisine russe de Parfenov ... 92 pages
  • Le très intéressant Physique générale, tome 1 par Giancoli : page 123 ... heu ...

Donc

Bon allez, pour ceux qui n'aiment pas trop les équations (y'en a ?), je vous mets un bonus : c'est un livre qu'on est plus ou moins tout le temps "en train" de lire. Vous devinez ?

Page 123 :

Il était âgé de trente ans quand il se présenta devant Pharaon,
roi d'Égypte, et quand il quitta la présence de Pharaon pour parcourir
l'Égypte entière.

et pourquoi pas la page 1234 ?

les royaumes chancellent
Il fait entendre sa voix
la terre se défait