Bon, ok, c'était une question piège. Il en faut pour tous les gouts, et y avait pas d'intrus !

On peut aimer passer son temps sur des lasers et des spectromètres de masse à transformée de fourier (si si, on peut ) et aussi sur le rouet.

Après tout, si on a deux cotés dans notre cerveau, c'est bien pour les utiliser à des choses différentes, non ?

Ceci étant dit, le rouet c'est comme le vélo, au début c'est des grands moments de solitude ... Alors pour se mettre en confiance, on se dégote 2 girls motivées, un super prof particulier au fin fond du Massif Central, et on pédale !

IMGP0191

Résultat : à gauche, une petite pelote de laine de mouton qui gratte. A droite, un fil "célibataire" mélangé avec de l'alpaga, de la soie et de l'angora. Pour obtenir un vrai fil "tricotable" il faut encore filer un deuxième fil célibataire, puis repasser les deux ensemble sur le rouet. Quel boulot !