Depuis peu de temps, j'ai découvert les joies du tricot circulaire. Je m'explique : je savais faire des chaussettes, bonnets, moufles ou gants ... Mais j'ignorais que des créatrices hyper talentueuses concevaient des modèles en tricot circulaire pour faire des pulls raglan trop beaux ou des doudous (j'en veux un !). Merveille des merveilles, ces ouvrages tricotés en rond ne nécessitent aucune couture à la fin !!!
Depuis, je ne quitte plus mon aiguille circulaire !

La bonne nouvelle, c'est que Organdi vient de recevoir une valise entière d'aiguilles circulaires et d'aiguilles à doubles pointes ... C'est l'occasion rêvée pour se lancer dans un petit KAL. Bon, pour le moment on est juste toutes les deux, alors n'hésitez pas à nous rejoindre ;-)

Le KAL de débutantes en tricot circulaire
LES MOUFLES
Partie 1 : l'anatomie de la bête

Une moufle se tricote généralement du poignet vers le bout des doigts. Pour le reste, c'est une affaire de gout ...
On peut utiliser au choix une aiguille circulaire, ou bien 4 (ou 5) aiguilles à double pointe.
moufle_anatomie

On commence par un montage au choix : point élastique, picot (plutôt pour les filles), i-cord.
Ensuite, on continue avec le poignet. On peut choisir un point fantaisie, ou bien des côtes (pour resserrer un peu la moufle sur le bras), ou rien du tout (juste du jersey). Si on a choisi un modèle de moufles avec des torsades ou un motif jacquard, on le commence généralement dès le poignet.
On entame la main, soit en continuant les motifs du poignet, soit en changeant de point pour contraster.
Quelques rangs après le début de la main, on sépare le pouce. Ici il y a deux solutions : soit un pouce avec gousset (qui est le plus proche de l'anatomie de la main), soit un pouce à plat (plus facile à faire). Quelque soit la méthode choisie, on doit laisser des mailles en attente et continuer la main. On terminera le pouce en dernier.
On continue la main, et comme toutes les bonnes choses ont une fin, on s'attaque aux diminutions. Ici encore, il faut faire un choix : diminutions visibles ou invisibles, en étoile, norvégiennes ...
On reprend les mailles du pouce et on termine courageusement les dernières mailles de notre moufle.
Arrivée là, on prend une grande respiration et on en fait une deuxième identique !

Alors, qui nous rejoint ?