Lorsque paraîtra ce post, j'aurais rejoint le Pays Bigouden et les dernières dentellières qui vendent leurs ouvrages au pied du phare d'Eckmühl. L'association "Dentelles d'Irlande bretonnes" a rassemblé documents et témoignages dans un livre extraordinaire (pour celles qui aiment la dentelle au crochet !!!) :

IMG_5434

En 1902, la disparition de la sardine (des côtes françaises), provoque une grande misère chez les pêcheurs bretons où l'économie est, depuis 1830, basée sur l'industrie sardinière. Religieuses et dames d'oeuvres vont initier femmes, filles et garçons au picot (dentelle crochetée au mètre). Déjà, en Irlande au milieu du 19ème siècle, lorsque le mildiou ravage les pommes de terre, des personnes charitables enseignent la dentelle au crochet aux familles démunies.